Pourquoi le puzzle est un excellent moyen pour ralentir l'Alzheimer ?

Pourquoi le puzzle est un excellent moyen pour ralentir l'Alzheimer ?

de lecture

puzzle-jeu-ludique

La maladie d’Alzheimer reste un défi pour l’univers médical et celui de la recherche. Les scientifiques, les sociétés savantes ainsi que les chercheurs en pharmacie sont aujourd’hui toujours en quête de remède précis pour venir à bout de cette maladie. Comme l’ensemble des pays, la France est aussi concernée : environ 1 200 000 personnes pourraient être atteintes, quand 750 000 patients sont diagnostiqués.

Le puzzle a pourtant un lien inattendu avec l’Alzheimer. Comme de nombreuses autres occupations ludiques, ton jeu préféré fait partie des excellents moyens pour ralentir cette maladie. Pourquoi ? Coup d’œil sur les raisons pour lesquelles le puzzle est un jeu plus que recommandé aux personnes atteintes d’Alzheimer.

 

1- L’Alzheimer en quelques mots:

C’est inéluctable, l’avancée en âge laisse apparaître de nombreuses pathologies chez l’espèce humaine, notamment l’Alzheimer. Cette maladie est dite neurodégénérative, c’est-à-dire qu’elle s’accompagne d’une atteinte progressive des fonctions cérébrales conduisant à la mort neuronale. La maladie d’Alzheimer se distingue généralement par la perte graduelle de la mémoire ainsi que d’autres fonctions intellectuelles.

Les personnes atteintes d’Alzheimer connaissent une évolution progressive des symptômes qui peut être différente d’un patient à un autre. Les troubles et autres anomalies de la mémoire sont généralement les principaux symptômes de cette maladie. Ces déficiences doivent néanmoins être accompagnées d’une autre anomalie des fonctions cognitives afin que le diagnostic d’Alzheimer soit prononcé. Ces troubles complémentaires peuvent concerner le langage, la difficulté à reconnaître des personnes ou des objets, mais aussi une complexité chez le patient à réaliser certains gestes.

Aucune cause précise n’est aujourd’hui identifiée pour expliquer l’Alzheimer. Les chercheurs sont aujourd'hui encore toujours en observation de cette maladie et leurs études sont en cours sur le sujet. Les connaissances sur l’Alzheimer évoluent ainsi au fil du temps, même si elles restent encore insuffisantes pour en confirmer l’origine ou le traitement adapté.

 puzzle-therapeutique

2- Les avantages de la pratique du puzzle sur les fonctions cérébrales:

S’il est un passe-temps qui ravit les joueurs toutes générations confondues, c’est bien le puzzle. Depuis son invention au XVIIIe siècle à aujourd’hui, ce jeu occupe une place indétrônable parmi les distractions destinées aux joueurs de 7 à 77 ans. Le puzzle est à la fois un jeu de patience, d’intelligence et d’observation, tout en stimulant d’autres fonctions chez les joueurs comme l’interaction avec les autres et la sociabilité lorsqu’il est joué à plusieurs.

Les bienfaits du puzzle pour les adultes sont nombreux. Certains se plaisent d’ailleurs à répéter que les puzzles sont de véritables activités thérapeutiques. Ton jeu favori nécessite toute ton attention et de là découle la magie. Tu as peut-être déjà entendu au moins une fois que le puzzle aide à la stimulation du cerveau tout en exerçant la vision, la mémoire et l’ensemble des fonctions cérébrales ? En réalité, tous ces bienfaits sont imputés à la pratique du puzzle.

Les avantages de faire des puzzles chez les adultes et notamment pour leurs fonctions cérébrales sont d’ailleurs multiples.

     A.  Les puzzles renforcent la mémoire:

Jouer au puzzle a l’avantage de multiplier la création de connexions entre les nombreuses cellules du cerveau. Le renforcement de ces connexions neuronales est bénéfique à plus d’un titre : il aiguise la mémoire, car la vitesse mentale est accélérée en raison de l’augmentation des connexions.

     B.  Les deux côtés du cerveau sont simultanément utilisés lorsqu’on fait un puzzle:

Que ce soit la partie droite du cerveau ou le côté gauche, l’ensemble de la région cérébrale est mobilisé lorsque tu résous un puzzle. L’hémisphère gauche, qui est lié au langage et à la logique, ainsi que celle de droite – associé aux émotions, aux intuitions et au sens artistique – sont ainsi simultanément en action. Le jeu devient ainsi une formidable stimulation mentale qui exerce le cerveau et améliore ses capacités à résoudre les problèmes ou à maintenir l’attention.

bienfait-puzzle-pour-adulte

     C.  Le stress et l’anxiété sont réduits grâce à la pratique du puzzle:

Certains joueurs se plaisent souvent à comparer puzzle et méditation. La méditation est en effet une activité qui permet d’entretenir l’esprit. En faisant le vide autour de soi et en se libérant des pensées négatives, celui qui médite s’assure d’échapper au stress de la vie quotidienne et de baigner dans un sentiment d’apaisement et de tranquillité. Concentré à jouer à un puzzle, tu es assuré de basculer dans cet état agréable, éloigné des soucis habituels et à l’écart des pensées obscures et stressantes. Comme la méditation, le puzzle est ainsi un jeu qui te garantit de déstresser et d’être calme et tranquille.

     D. Le puzzle accroît les fonctions visuo-spatiales:

L’habileté visuo-spatiale est une fonction toujours à améliorer même à l’âge adulte. Cette aptitude l'aide par exemple à mieux percevoir les objets existants dans ton environnement, à t’orienter dans l’espace ou encore d’organiser chaque objet par rapport à une vision d’ensemble. Jouer à un jeu dans lequel tu observes plusieurs pièces individuelles pour constituer une image t’assure d’aiguiser cette habileté visuo-spatiale.

 

3- Pourquoi jouer au puzzle améliore les facultés du cerveau ?

Le cerveau et les muscles du corps ont des traits communs. Pour être entretenu de manière adéquate et pour conserver une forme et une santé optimales, l’un comme l’autre nécessite en effet d’être entraînés et sollicités de manière régulière. Les jeux comme le puzzle sont des outils incontournables pour entretenir les capacités cérébrales. Ils agissent ainsi comme des solutions de prévention et de thérapie pour combattre les pathologies attaquant les facultés cognitives à l’instar de la maladie d’Alzheimer.

Le puzzle par exemple est un jeu qui incite ses joueurs à faire des exercices de mémoire, tout en mobilisant la concentration et l’attention. Il implique par ailleurs chez les joueurs à exploiter certains sens comme la vision et le toucher tout au long de chaque partie. Lorsqu’un puzzle se joue à deux ou à plusieurs, les participants sont en outre dans une situation où chacun est amené à communiquer verbalement et avoir une interaction avec les autres. Toutes ces actions ont une incidence sur le travail des organes cérébraux. La pratique régulière d’un jeu stimulant comme le puzzle aide à l’entretien et à l’amélioration des facultés du cerveau

puzzle-exercice-memoire

Le puzzle est ainsi le jeu adéquat pour faire travailler la réflexion, la mémoire, la logique, mais aussi la concentration. Les règles strictes et les différents niveaux de difficulté existants sur le puzzle mettent par ailleurs au défi les joueurs à chaque partie. Même si la pratique du puzzle requiert des mouvements physiques limités, la motricité et l’adresse sont néanmoins stimulées lors de chaque partie. Ton jeu préféré ayant par ailleurs cet avantage d’être joué en famille, une partie entre personnes ayant un lien familial améliore assurément les relations entre parents proches.

4- Puzzle et prévention de la maladie d’Alzheimer : qu’en pensent les scientifiques ?

Plusieurs études scientifiques réalisées dans de nombreux pays ont démontré auparavant un lien entre la pratique de jeux comme le puzzle avec le ralentissement de la maladie d’Alzheimer :

     A. En France :

Une étude menée en France dans les résidences d’accueil des personnes âgées EHPAD donne une idée des répercussions positives des jeux comme le puzzle sur les patients atteints d’Alzheimer. En règle générale, un malade atteint d’Alzheimer présente un comportement éventuellement inquiétant selon les chercheurs à l’origine de cette étude. Il peut en effet arriver que ces patients s’isolent et se replient sur eux-mêmes, tout en étant prédisposé à manifester de la violence verbale, voire physique.

À l’issue de leurs recherches, les scientifiques ont pourtant noté la réduction des troubles chez les personnes âgées observées. En complément de cette diminution des agitations, les chercheurs ont par ailleurs observé une augmentation du bien-être et une embellie des interactions sociales. Quelle en a été la raison ? Les scientifiques ont expérimenté la pratique du jeu dans un cadre ludique et adapté comme approche thérapeutique non médicamenteuse. L’objectif était alors d’évaluer le jeu sur les symptômes et sur le comportement des malades atteints d’Alzheimer.

pratique-puzzle

     B. Aux États-Unis :

Une autre recherche menée par des chercheurs de l’école de médecine de Chicago te donne également une idée des bienfaits des jeux comme le Puzzle Paysage sur la maladie d’Alzheimer et d’autres pathologies démentielles. Cette étude de longue haleine s’est déroulée sur environ 7 ans durant lesquels les scientifiques ont observé plus de 1 900 personnes. Elles ont indiqué aux chercheurs la fréquence de leur participation à des activités cognitives durant les 7 années de l’étude. Au début de cette expérience, aucun des profils enquêtés n’ont connu de forme de démence.

Les observations réalisées après les recherches font le constat que la maladie d’Alzheimer est diagnostiquée chez 457 personnes. Les chercheurs ont identifié deux cas distincts selon que les participants ont pratiqué ou non une activité ludique cognitive de manière régulière :

- chez les personnes qui ont déclaré s’être impliquées régulièrement dans la pratique de jeux et autres distractions stimulant les fonctions cognitives, l’âge moyen d’apparition de la maladie d’Alzheimer est évalué à 93,6 ans.

- les personnes qui n’ont participé le moins aux activités ludiques ont présenté un diagnostic d’Alzheimer alors qu’elles avaient en moyenne 88,6 ans.

Pour les scientifiques et les chercheurs ayant conduit cette recherche, la déduction est ainsi claire : lorsque les activités stimulent le plan cognitif, l’apparition de l’Alzheimer peut être ralentie décalée sur une période allant jusqu’à 5 ans chez les personnes âgées.

therapie-puzzle

     C. Au Canada :

Les bienfaits des jeux comme le puzzle pour entretenir les capacités cérébrales, ralentir le déclin cognitif et lutter contre les démences et les maladies comme celle d’Alzheimer sont aussi mis en exergue dans une enquête de chercheurs de l’université de Toronto. Dans le cadre de leur étude, ces scientifiques ont compilé et comparé les informations issues de plus de 30 recherches effectuées antérieurement.

Plusieurs observations réalisées précédemment avaient en effet annoncé des conclusions diverses et variées pour ralentir le déclin cérébral chez les personnes âgées. Certaines de ces études soulignent par exemple les qualités de certains végétaux comme le ginkgo biloba quand d’autres privilégient les vertus des activités corporelles.

Pour les chercheurs qui ont effectué cette étude, ni les activités physiques et encore moins le ginkgo biloba n’avaient des retombées positives sur la conservation des capacités cérébrales. Selon ces scientifiques, l’une des pratiques les plus bénéfiques pour le cerveau est celle de l’exercer à mémoriser, à raisonner et à réfléchir rapidement grâce à la participation régulière à des activités stimulantes et ludiques. Les jeux, comme le Puzzle en Bois, mais pas seulement, sont ainsi d’excellents moyens pour maintenir la performance des facultés cérébrales, mais surtout de ralentir l’accélération des maladies comme l’Alzheimer.

 

5- Ralentir l’Alzheimer avec le puzzle, mais aussi avec d’autres activités ludiques:

Si le puzzle est un excellent moyen pour retarder la progression de la maladie d’Alzheimer, d’autres jeux tout aussi agréables peuvent également contribuer à freiner le déclin des facultés cérébrales chez les adultes et les personnes âgées.

Les jeux de cartes par exemple sont de précieuses activités aidant aussi les aînés à entretenir le cerveau ainsi que les différentes facultés qui y sont liées. Ces jeux ont en effet cette qualité de mobiliser à la fois l’observation, la réflexion, la mémoire, la concentration, mais aussi la prise de décision. Les parties de cartes sont par ailleurs jouées à plusieurs, ce qui renforce la convivialité et les relations entre participants, de quoi entretenir les liens sociaux et les capacités relationnelles.    

puzzle-de-societe

D’autres activités ludiques comme les jeux de société font aussi partie des solutions à adopter pour entretenir comme il se doit les capacités du cerveau. Que diras-tu d’un jeu de dominos, d’échecs, de dames ou de scrabble ? Ces passe-temps aussi bien distrayants que poussant à la concentration et à la réflexion sont aussi d’excellents outils pour entraîner le cerveau. Ces activités ont-elles aussi l’avantage de se jouer à deux ou à plusieurs. Là encore la capacité de communiquer et de mettre en place des stratégies tout en scrutant les tactiques des joueurs adverses est travaillée à chaque moment durant les parties. Les facultés intellectuelles n’en sont donc que mobilisées, ce qui aide les joueurs à entretenir les capacités cognitives et à retarder le déclin du cerveau et l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés